Le Maroc négocie avec l’Espagne les modalités d’inversion des flux de gaz

0
Le Maroc négocie avec l’Espagne les modalités d’inversion des flux de gaz
Le Maroc négocie avec l’Espagne les modalités d’inversion des flux de gaz

Selon les déclarations d’un haut fonctionnaire marocain, rapportées lundi par Reuters, le Maroc serait en discussion avec l’Espagne sur la possibilité d’inverser le flux du gazoduc Maghreb-Europe, au cas où l’Algérie ne renouvellerait pas l’accord d’approvisionnement qui arrive à expiration le 31 octobre.

Le Maroc est en effet en pourparlers avec l’Espagne pour utiliser les terminaux GNL (Gaz naturel liquéfié) des ports espagnols pour ensuite acheminer le gaz vers le Maroc, via le même gazoduc, a fait savoir le responsable marocain à l’agence de presse britannique.
«Ce GNL ne va pas concurrencer les approvisionnements espagnols en gaz. Il s’agira d’un achat supplémentaire demandé par le Maroc qui paiera les frais de passage (ports espagnols et gazoduc)», a ajouté la même source.

Lors de sa sortie médiatique, dimanche 10 octobre 2021, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que l’Espagne ne sera plus approvisionnée en gaz via le GME transitant par le Maroc. «Nous n’avons plus besoin de ce gazoduc… Nous avons convenu avec les amis espagnols de les approvisionner via Medgaz», a-t-il affirmé.

Concernant la poursuite du pompage du gaz algérien au Maroc via le GME, Tebboune a laissé entendre qu’«aucune décision n’a encore été prise à cet effet», soulignant que l’Algérie continuera à pomper le gaz via ce gazoduc jusqu’à la fin du contrat en vigueur, prévue le 31 octobre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici