Le Maroc réactive à Genève le dossier d’accession de l’Irak à l’OMC

0
186


L’ambassadeur Omar Hilale, Président du Groupe de travail de l’Accession de l’Irak à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), a mené durant cette semaine à Genève une série de réunions avec les parties prenantes au sein de l’OMC afin de réactiver le dossier de l’intégration de l’Irak à cette Organisation.

Ces réunions interviennent après l’entretien téléphonique, le mois dernier, de M. Hilal avec Alaa Ahmed Hassan Al-Jibouri, nouveau ministre irakien du commerce, durant lequel les deux parties ont convenu de redynamiser la négociation pour accélérer le processus d’accession de la République irakienne à l’OMC.

Ainsi, M.Hilale s’est entretenu avec le Directeur Général de l’OMC, Roberto Azevedo. Il a eu, de même, une séance de travail avec le Directeur Général adjoint en charge des accessions, Alan Wolff ainsi qu’avec Maika Oshikawa, Directrice de la Division des accessions.

M. Wolf s’est engagé dans ce sens à œuvrer à sensibiliser les Etats de l’OMC afin de faciliter le processus de l’accession de l’Irak.

Par ailleurs, M.Hilale a tenu des réunions bilatérales avec les ambassadeurs et Représentants Permanents à Genève, des principaux pays engagés dans ce processus, notamment, l’Union Européenne, la Suisse, la Russie, la Chine et l’Arabie Saoudite en tant que coordonnateur du Groupe arabe. Il a eu, également, un entretien téléphonique fructueux avec le représentant des États Unies qui se trouvait à Washington.

Les différents interlocuteurs de M.Hilale ont unanimement remercié et loué les efforts inlassables du Maroc pour relancer le processus d’accession de l’Irak à l’OMC , dans le contexte difficile de la Covid-19.

Dans ce contexte, le diplomate marocain a eu une séance de travail virtuelle de Bagdad , avec Adel Al Masoudi, Directeur Général des Relations économiques extérieures au ministère du Commerce et chef de la délégation en charge de la négociation. Cet entretien a été l’occasion pour la partie irakienne de réaffirmer son engagement à redoubler d’effort pour préparer tous les documents requis pour l’accession.

A cet effet, la partie irakienne a sollicité l’assistance technique pour les différents départements ministériels concernés afin de former une équipe de négociation efficiente qui permettra à l’Irak de mieux négocier ses intérêts durant ce processus, qui sera long et laborieux. Cette séance de travail virtuelle a été complétée par des réunions de coordination qui ont été tenues avec la mission irakienne et avec Abbas Kadhim Obaid, l’ambassadeur irakien à Genève.

Afin de mobiliser les contributions financières nécessaires à l’assistance technique, la formation et le renforcement des capacités sollicitées par les autorités irakiennes, M. Hilale a eu une séance de travail virtuelle avec les représentants de la Banque Mondiale à Bagdad et à Beyrouth. Par ailleurs, lors d’une réunion avec le directeur de l’assistance technique du Centre Commercial International, le Président du Groupe de travail a plaidé en faveur de l’intensification de l’appui technique au profit de de la délégation irakienne.

La relance du processus de l’accession de l’Irak à l’OMC, intervient dans un contexte favorable, conforté par les signaux encourageants, après la formation du nouveau gouvernement irakien dirigé par Mustapha Al Kadimi. Ce dernier a exprimé ses ambitions d’ouverture sur son environnement régional et international. En effet, M. Al Kadimi ambitionne de lutter contre la corruption, et d’engager plusieurs réformes au pays, notamment au niveau du système de la justice ainsi que la mise en oeuvre de la transition économique nécessaire pour ne plus compter essentiellement sur le pétrole comme ressource principale du Produit National Brut de l’Irak, et ce, en mettant l’accent sur la diversification de ses revenus à travers le renforcement des secteurs agricole, d’élevage, de l’agro-industrie et du commerce.

A la veille de ces discussions préliminaires conduites par M. Hilale à Genève, la Banque mondiale a publié un Rapport sur la situation économique de l’Irak. Ce Rapport confirme l’importance de l’accession de l’Irak à l’OMC qui contribuera à parachever plusieurs réformes par des engagements internationaux contraignants et permettra à l’Irak de bénéficier d’un système commercial multilatéral, transparent, prévisible et fondé sur des règles.
MAP: 27/08/2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici