31Mai/15

Investissements : Le Maroc se penche sur la “sécurité foncière”

(www.infomediaire.ma) – “La sécurité foncière” favorise un climat propice à la promotion des investissements, a affirmé vendredi dernier à Marrakech le secrétaire général du gouvernement, Driss Dahak.

“La sécurité foncière”, base de tout développement durable, influence positivement l’attractivité économique et les investissements, a-t-il dit à l’ouverture de la 3ème Conférence nationale sur le foncier organisée à Marrakech les 29 et 30 mai, sous le thème “la sécurité foncière”.

Le foncier constitue un secteur stratégique qui contribue au développement durable des pays, a-t-il ajouté, appelant à la mise en place d’un Code marocain foncier qui prend en considération et inclus toutes les formes du foncier au Maroc (terres collectives, guich, soulaliyates).

Dahak a en outre, plaidé pour l’utilisation des nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC) dans les procédures de conservation foncière.

Pour sa part, Le 1er président de la Cour de cassation, Mustapha Farès, a relevé que la sécurité foncière contribue à intégrer la propriété foncière dans la vie économique, de même qu’elle permet à l’Etat de réaliser les plans et les stratégies économiques escomptés.

Il a de même noté que l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) représente un partenaire essentiel de la justice dans le domaine de la sécurité et de la gestion foncières.

Tout en notant que la gestion de ce secteur pose de véritables défis pour le Maroc, M. Farès a mis en relief les efforts consentis par tous les intervenants concernés pour généraliser la conservation foncière.

Dans le même ordre d’idées, le procureur général du Roi près de la Cour de cassation, Mustapha Meddah, a souligné que la législation marocaine œuvre à définir et accélérer la cadence de la généralisation de la conservation foncière, l’objectif étant de parvenir à un foncier dépourvu de litiges foncières.

Lors de cette cérémonie d’ouverture, il a été procédé à la projection d’un film sur les documents fonciers dans les provinces du Sud du Maroc.

Organisée par la Cour de cassation et l’ANCFCC, cette conférence connait la participation d’un aréopage de chercheurs, magistrats, conseillers, cadres de l’ANCFCC, des responsables de tribunaux au Maroc et des juges spécialisés dans le foncier ainsi que des représentants d’établissements concernés par la conservation foncière et ses problématiques.

Ce colloque qui rentre dans le cadre de la mise en œuvre du partenariat liant la Cour de cassation et l’ANCFCC, offre l’occasion pour passer en revue les problématiques que connait le foncier au Maroc du point de vue législatif, judiciaire et administratif.

Les participants débattront de thèmes se rapportant notamment à la “dimension socioéconomique de la conservation foncière” et “les mécanismes de facilitation de la procédure de conservation”.

En parallèle à ce colloque est organisé une exposition comprenant des livres de jurisprudence et de justice traitant de la question du foncier publiés par le Centre de Publication et de Documentation Judiciaire de la Cour de Cassation (CPDJ). Cette exposition comporte également différents appareils de mesures et des documents mettant en exergue l’histoire de la conservation au Maroc, en plus de documents fonciers sahraouis.

31Mai/15

Energie : Bientôt la Guinée Bissau pour l’ONEE

(www.infomediaire.ma) – Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Ali Fassi-Fihri, a fait état de perspectives prometteuses de coopération entre le Maroc et la Guinée Bissau dans le domaine de l’énergie et de l’eau, affirmant que son établissement est disposé, dans le très moyen terme, à s’investir dans la production de l’énergie électrique dans ce pays.

Dans une déclaration à l’occasion de la remise par le Roi Mohammed VI d’équipements pour le renforcement de l’alimentation en eau potable, Fassi-Fihri a indiqué que l’ONEE compte “participer au montage de financement pour nous permettre dans le très moyen terme de réaliser des investissements en matière de production d’énergie électrique”.

Selon lui, il s’agit “non seulement de mobiliser des financements mais de regarder la meilleure solution adaptée à la consommation énergétique en Guinée Bissau”.

Le directeur général de l’ONEE a, dans ce cadre, évoqué deux alternatives : “soit une centrale thermique ou des énergies renouvelables”, notant que son établissement se penche vers cette dernière option, car elle est “très adaptées à la situation du pays”.

Evoquant la remise par S.M. le Roi, accompagné du Président guinéen José Mario Vaz, des équipements pour le renforcement de l’alimentation en eau potable, Fassi-Fihri a souligné que cette opération s’inscrit dans “le cadre de la vision royale en matière de développement durable à l’échelle de la coopération Sud-Sud en Afrique”.

De même, a-t-il ajouté, “la convention cadre et la convention spécifique signées entre l’ONEE et l’agence de production et de distribution d’eau et d’électricité bissau-guinéenne (EAGB) à l’occasion de cette visite officielle du Roi, vont nous permettre de renforcer notre coopération”, a-t-il dit, notant que le plus urgent était de “donner de l’eau propre et de qualité à boire pour la population”.

Et d’expliquer que ce don royal consiste à dédoubler la production d’eau de la capitale Bissau, permettant ainsi non seulement d’apporter l’eau à tous les foyers mais aussi d’améliorer la qualité de l’eau distribuée.

Les équipements offerts et les installations qui seront faites dans les trois prochaines semaines consistent en huit groupes électrogènes pour une capacité totale de plus d’un MW, de systèmes de chloration, de pompage et de monitoring électrique et électronique, a-t-il ajouté.

31Mai/15

Sahara : L’Union des avocats arabes affirme son soutien au Maroc

(www.infomediaire.ma) – L’Union des avocats arabes (UAA) a affirmé, ce dimanche à Laâyoune, son soutien au projet d’autonomie des provinces du sud du Royaume, lors de la séance de clôture des travaux de son Bureau permanent, qui ont démarré le 28 mai à Agadir.

Dans le communiqué final et le projet de recommandations ayant sanctionné les travaux de cette session, organisée par l’Ordre des avocats près les Cours d’appel d’Agadir et de Laâyoune, sous le signe “la sécurité panarabe: réalité et espoirs”, l’UAA a souligné que le projet d’autonomie constitue une plateforme juridique et réaliste pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara.

31Mai/15

Afrique : Les Américains parlent de nouvel espace d’expression du partenariat Maroc-USA

(www.infomediaire.ma) – La tournée qu’entreprend le Roi Mohammed VI dans plusieurs pays africains témoigne de la place stratégique du Maroc en Afrique, un continent devenu un nouvel espace d’expression du partenariat d’exception entre le Royaume et les Etats-Unis, a écrit, l’influente publication US, National Interest, dans sa dernière livraison.

La lutte contre le terrorisme, la réconciliation nationale, la finance et le développement durable en Afrique sont autant de domaines “où la projection du partenariat maroco-américain est à même d’induire une dynamique vertueuse au profit des populations du continent”, souligne la publication dans une analyse intitulée : “Le Maroc, grand stabilisateur de l’Afrique”.

“De la consolidation des processus démocratiques à la lutte contre l’extrémisme violent, le Royaume œuvre avec engagement et abnégation à partager son expérience avec les pays amis de la région subsaharienne, dans le cadre d’une approche de stabilisation”, explique le journal.

Dans la même veine, note-t-on, le secteur bancaire marocain a raffermi son réseau dans le continent en accompagnant la croissance économique que connaît cette partie du monde, faisant observer que l’approche du Royaume, sous le leadership du Souverain, s’inscrit en droite ligne de la vision américaine qui cherche aussi à faire fructifier le potentiel de l’Afrique dans les différents domaines d’activité.

Sur le volet de la lutte contre les idéologies radicales, National Interest souligne que le Maroc, qui se démarque par son statut de “bastion de l’Islam modéré, grâce au rite Malékite et à la doctrine Acharite, dispose aussi bien de la crédibilité que des ressources humaines pour contrer le radicalisme religieux”.

Et de rappeler, dans ce contexte, que le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, avait procédé, en mars dernier, à l’inauguration de l’Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates, un projet pilote qui consacre le rayonnement religieux du Royaume et son attachement aux préceptes fondamentaux de l’Islam.

L’analyse précise qu’en plus des étudiants marocains inscrits, dont le nombre atteint 150 imams morchides et 100 morchidates par an, l’institut accueille actuellement 447 étudiants étrangers originaires du Mali (212 étudiants), de la Tunisie (37), de la Guinée Conakry (100), de la Côte d’Ivoire (75), et de la France (23).

L’auteur de cette contribution affirme que la méthode Royale, qui inspire les pays africains, est portée par une stratégie d’ensemble qui veille à raffermir la concorde nationale, en rappelant la mise en place au début du règne du Souverain de l’Instance Equité et Réconciliation (IER), qui a soldé le passif des violations passées des droits de l’homme.

L’analyse cite, en outre, Haim Malka, un membre éminent de l’influent think tank US Center for Strategic and International Studies (CSIS), qui avait fait remarquer que “la politique américaine en Afrique et la stratégie marocaine dans le continent se complètent dans leurs objectifs”, en estimant que les ressources actuelles peuvent être affectées dans le cadre d’une coopération triangulaire mettant à profit l’expertise et l’expérience marocaine.

“Mis ensemble, les apports du Maroc et des Etats-Unis sont de nature à impacter positivement le développement économique et politique en Afrique, en balisant la voie au secteur privé US pour intensifier son engagement dans le continent”, conclut National Interest.

31Mai/15

Maroc/Guinée Bissau : Les 22 points du communiqué conjoint

(www.infomediaire.ma) – Le Roi Mohammed VI a effectué, du 28 au 30 mai courant, une visite officielle en Guinée Bissau à l’invitation du président bissau-guinéen José Mario Vaz, qui a été sanctionnée par un communiqué conjoint.

Ci-après le texte intégral de ce communiqué :

“1- A l’invitation de S.E José Mario Vaz, Président de la Guinée Bissau, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’Assiste, a effectué une visite officielle en Guinée Bissau du 28 au 30 mai 2015.

2- A travers cette visite historique, les deux pays renouent avec leur histoire de combat pour la liberté et la dignité. Cette visite constitue aussi une opportunité pour rendre hommage aux illustres leaders de l’Afrique combattante et rappeler l’apport du Maroc à la libération de la Guinée Bissau et de l’Afrique du joug colonial.

3- Cette visite symbolise, également, l’attachement de Sa Majesté le Roi à ces mêmes valeurs panafricanistes de solidarité et de fraternité et traduit la ferme volonté du Maroc de contribuer à la consolidation du processus de reconstruction de la paix et de la stabilité en Guinée Bissau.

4- A cette occasion, le Président de la Guinée Bissau a exprimé à Sa Majesté le Roi ses remerciements et ceux du Gouvernement et du peuple Bissau-guinéens pour cette marque d’affection et de solidarité et pour le soutien multiforme que le Maroc n’a cessé d’apporter à la Guinée Bissau dans cette phase déterminante et cruciale de son histoire.

5- Le Président a tenu à féliciter Sa Majesté le Roi, Mohammed VI, pour Son leadership régional, pour Sa vision pour l’émancipation et le développement du Continent Africain et pour Son plaidoyer en faveur d’une coopération sud-sud concrète et multiforme en faveur des populations africaines.

6- Le Président de la Guinée Bissau a tenu aussi à réaffirmer le soutien constant et inconditionnel de son pays à la marocanité du Sahara et à l’intégrité territoriale du Maroc.

7- La Guinée Bissau appuie la candidature du Maroc pour un statut d’observateur au sein de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).

8- Sa Majesté le Roi a félicité le Président José Mario VAZ, le gouvernement et toutes les autorités nationales pour les étapes franchies par la Guinée Bissau dans le processus politique de retour à l’ordre constitutionnel et pour les mesures que le Président a prises pour permettre à la Guinée Bissau d’amorcer la phase de la reconstruction et de l’instauration de l’Etat de droit.

9- Cette stabilité passe par la remise en marche des structures et institutions de l’Etat, le renforcement de la paix et de la sécurité, la réponse urgente aux attentes sociales pressantes des populations, le développement de programmes concrets pour la sécurité alimentaire, l’électrification, la santé…

10- Dans ce contexte, Sa Majesté le Roi a souligné que le Royaume du Maroc, qui est un ami historique de la Guinée Bissau, se veut aussi son partenaire du présent et de l’avenir.

11- Le Maroc souhaite développer avec la Guinée Bissau une coopération Sud-Sud mutuellement avantageuse et créatrice de richesses communes, et au moyen d’une coopération triangulaire à même de mobiliser les fonds de développement internationaux et l’expertise capitalisée au service du développement humain durable de la population locale et pour relever ensemble les défis futurs.

12- Sa Majesté le Roi a, à cet égard, assuré le Président José Mario Vaz que le Maroc est prêt à mettre à la disposition de la Guinée Bissau son expérience en matière de sécurité et de développement économique et social et de l’aider à rompre définitivement le cycle de l’instabilité et à s’engager dans la voie de la paix durable.

13- Au cours de cette visite, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Vaz ont présidé les cérémonies d’inauguration et de lacement de plusieurs projets de développement humain réalisés en Guinée Bissau avec le concours du Maroc. Les deux Chefs d’Etat ont visité l’hôpital de campagne déployé à Bissau par les Forces Armées Royales pour délivrer des soins aux populations. Ils ont également procédé au lancement des projets de développement agricole et d’installation de stations de production d’eau potable.

14- Le lancement de ces projets de développement humain témoigne de la priorité accordée par Sa Majesté le Roi à l’amélioration des conditions économiques et sociales des populations africaines.

15- Les deux Chefs d’Etat se sont félicités du renforcement du cadre juridique régissant les relations entre les deux pays par la signature d’accords de coopération qui permettront à la Guinée Bissau de bénéficier de l’expérience et de l’expertise du Maroc dans plusieurs secteurs économiques et sociaux.

16- Sa Majesté le Roi a visité la Forteresse d’Amura et a déposé une gerbe de fleurs au Mausolée Amilcar Cabral, fondateur de la Nation Bissau-guinéenne et a rendu hommage aux héros de la lutte armée de libération nationale.

17- Abordant les causes des conflits en Afrique, les deux Chefs d’Etat ont affirmé que la sauvegarde de la stabilité est tributaire de la relance de l’économie et de la croissance, de la lutte contre la précarité et l’exclusion ainsi que de la mise en place de réformes structurelles politiques et économiques répondant aux exigences internationales et tenant compte des spécificités africaines.

18- Ils ont rappelé également l’importance de la lutte contre les menaces sécuritaires et contre les réseaux du crime organisé transnational qui essaiment en Afrique et appelé la communauté internationale à soutenir de façon plus résolue les efforts visant la construction de l’Etat de droit.

19- De même, l’expérience de plusieurs pays africains, montre que l’aide et le soutien internationaux sont importants pendant la crise, ils le sont d’autant plus pendant la phase qui suit la sortie de crise.

20- Les deux chefs d’Etat ont également affirmé que l’édification d’espaces de prospérité partagée et de solidarité contribuera à atténuer les écarts entre les niveaux de développement des pays et à favoriser la co-émergence et la paix.

21- A cet égard, les deux Chefs d’Etat, conscients de la communauté de destin et de la similitude des défis qui se posent à toute la région Nord-Ouest Africaine, ont décidé de promouvoir la création d’un Espace sous-régional de dialogue stratégique et de concertation regroupant les pays appartenant à cette région.

22- Sa Majesté le Roi a invité S.E le Président de la République à effectuer une visite officielle au Royaume du Maroc” .

29Mai/15

Aérien : La RAM relie Casablanca à Tétouan et Al Hoceima

(www.infomediaire.ma) – La compagnie nationale Royal Air Maroc a annoncé, ce vendredi, qu’elle renforcera son réseau national, à partir du 3 juin, à travers le lancement d’une nouvelle ligne reliant Casablanca à Tétouan et à Al Hoceima.

Les vols seront opérés par des avions de type ATR-72 dernière génération, à raison de 3 fréquences par semaine (mercredi, vendredi et dimanche), souligne la compagnie nationale dans un communiqué, en précisant que les prix de vente (aller-retour) sont fixes (1 200 DH pour le vol reliant Casablanca à Hoceima, 800 DH pour le vol Casablanca-Tétouan et 600 DH pour le vol Tétouan-Hoceima).

Cette desserte aérienne est mise en place grâce à l’implication du gouvernement (ministères du Transport, de l’Intérieur et des Finances), des régions concernées et de la compagnie nationale. Ils ont signé une convention qui définit les engagements de chaque partenaire pour le fonctionnement de cette ligne.

En permettant de faciliter le déplacement des citoyens et des biens entre ces villes, cette liaison aérienne contribuera surtout au désenclavement de ces régions ainsi qu’à leur développement économique et touristique, souligne la RAM.

Depuis la signature de conventions pour la promotion des lignes aériennes intérieures, le réseau domestique de Royal Air Maroc s’est renforcé et il compte désormais 21 liaisons. Le trafic de ce réseau a enregistré également une hausse considérable.

La Compagnie nationale a transporté en 2014 près de 800 000 passagers sur les vols intérieurs, soit 20% de plus qu’en 2013.

29Mai/15

Diplomatie : Madrid nomme un proche du Palais à Rabat

(www.infomediaire.ma) – Ricardo Diez-Hochleitner Rodriguez a été nommé nouvel ambassadeur d’Espagne au Maroc en remplacement de José de Carvajal Salido, a annoncé ce vendredi une source officielle à Madrid.

Cette nomination a été approuvée par le Conseil des ministres espagnol lors de sa réunion hebdomadaire sous la présidence du chef de l’exécutif, Mariano Rajoy, indique un communiqué de la Présidence du gouvernement.

Pour rappel, Díez-Hochleitner Rodriguez a été secrétaire général de la Maison royale entre 2002 et 2011.

Pour sa part, l’ambassadeur actuel, José de Carvajal âgé de 70 ans, prendra sa retraite le 3 juin prochain.

29Mai/15

Domaine postal : Alliance maroco-chinoise

(www.infomediaire.ma) – Un Mémorandum d’Entente visant à encourager le partenariat dans le domaine de la réglementation et de la régulation postale entre le Maroc et la Chine a été signé ce vendredi à Rabat.

Paraphé par Mamoune Bouhdoud, ministre délégué, chargé des Petites entreprises et de l’Intégration du secteur informel et Zhao Xiaoguang, directeur général adjoint du Bureau de la Poste de la République Populaire de Chine, cet accord s’assigne en outre pour objectif, de développer les activités et services fournis par les opérateurs postaux dans les 2 pays.

A cette occasion, Bouhdoud a souligné que les pouvoirs publics ont engagé un processus de réformes devant conduire à une libéralisation progressive des services postaux et à un renforcement des capacités concurrentielles de Barid Al-Maghrib, en tenant compte des spécificités nationales et des recommandations et orientations postales internationales.

En soulignant l’importance de l’activité postale en tant qu’industrie émergente à forte valeur ajoutée, Bouhdoud a invité la partie chinoise à saisir les opportunités qui s’offrent aujourd’hui au Maroc qui se positionne de plus en plus en tant que plateforme d’investissement attractive et compétitive.

Cet accord est de nature à permettre à l’activité postale de continuer à jouer pleinement son rôle et en parfaite harmonie avec les défis de l’économie numérique et les perpétuelles mutations technologiques, a-t-il encore relevé.

De son côté, Xiaoguang a fait part de l’entière disposition de la partie chinoise à apporter l’appui et l’expertise nécessaires pour accompagner le processus de réforme du secteur postal à l’oeuvre dans le Royaume.

Les deux parties se sont, par ailleurs, félicitées de la qualité et de la densité des relations de coopération maroco-chinoises et ont exprimé leur volonté de renforcer davantage le partenariat établi, notamment dans le domaine postal.

Le Bureau de la Poste de la République Populaire de Chine (State Post Bureau de Chine) est à la fois l’autorité gouvernementale en charge de l’industrie postale nationale et l’opérateur public responsable de gestion des entreprises postales chinoises.

29Mai/15

Paris : Plus de 38 000 visiteurs au Salon de l’immobilier marocain

(www.infomediaire.ma) – Le salon de l’immobilier marocain (SMAP Immo) a accueilli cette année 38.000 visiteurs durant les quatre jours de sa 12è édition parisienne, ont indiqué les organisateurs.

Quelque 80 exposants de diverses régions du Royaume ont présenté leurs produits lors de cette édition, tenue du 22 au 25 mai.

A noter que la région Souss-Massa-Drâa a été l’invitée d’honneur, avec un pavillon où étaient également représentés plusieurs acteurs institutionnels de la région, notamment le Centre régional d’investissement (CRI) et le Centre régional du tourisme.

29Mai/15

Prévention routière : Le Maroc décroche un accord avec le groupe IRTAD

(www.infomediaire.ma) – Une convention de partenariat et de coopération a été signée entre le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) et le groupe «La base de données internationale sur la circulation et les accidents de la route» (IRTAD), en marge du Forum international du transport (ITF) qui se tient du 27 au 29 en Allemagne et ce dans l’objectif d’améliorer la performance des systèmes informatiques dédiés à l’observation et au suivi des données sur les accidents de la circulation.

Conformément à cette convention paraphée par le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, qui a pris part à l’ITF, le Maroc devra profiter des expertises des pays développés en la matière et par conséquent améliorer l’efficacité de ses réseaux informatiques.

En vertu de cet accord, le Maroc pourrait accéder directement à la base de données du groupe IRTAD et l’exploiter et contribuer ainsi au développement de la base de données nationale dans le cadre de la coopération et la coordination avec le groupe.

Il permettra également l’actualisation régulière de cette banque de données et le partage d’expériences internationales des pays leaders dans ce domaine.

Cette convention se veut une reconnaissance aux efforts fournis par le Maroc dans le secteur de la sécurité routière, sachant que le Royaume est le premier pays arabe et africain membre du Forum international du transport.

29Mai/15

Diplomatie : 2 nouveaux consuls honoraires pour le Maroc en République Tchèque

(www.infomediaire.ma) – L’ambassadeur du Maroc en République Tchèque, Souriya Otmani, a procédé, jeudi dans la résidence du Royaume à Prague, à la remise de l’exéquatur à chacun des 2 consuls honoraires du Maroc nouvellement nommés à Brno (2ème grande ville du pays située au Sud de Prague) et à Ostrava (3ème ville située à l’Est de la capitale).

Milan Vasicek, avocat de renom en République Tchèque et à l’international, a été nommé consul honoraire du Royaume dans la ville de Brno et Jarmila Messari, directrice d’une agence de voyage, a été nommée consul honoraire du Maroc à Ostrava.

29Mai/15

Agroalimentaire : Le français Bel s’offre le Marocain Safilait

(www.infomediaire.ma) – Dans un communiqué parvenu à Infomédiaire Maroc, Fipar-Holding (Groupe CDG) et Sopar annonce avoir signé hier le 28 mai 2015 un accord avec le groupe français Bel portant sur la cession de 69,82% du capital de la société Safilait.

De son côté la famille Kettani, représentée par la société Yasfi, reste dans le capital de Safilait, à hauteur de 30,18%.

A noter que cet accord reste soumis à diverses conditions dont l’approbation du Conseil de la Concurrence et l’avis du ministère de l’Economie et des Finances pour la participation détenue par Fipar-Holding.

Les parties espèrent l’obtention de ces accords au cours du 3ème trimestre 2015.

L’accord signé par Fipar-Holding concerne la cession de l’intégralité de ses parts dans Safilait, à savoir 44,02% du capital et des droits de vote. Pour rappel, avec ses marques La vache qui rit, les Enfants et Kiri, Bel est le leader du fromage sur le marché marocain.

Il est présent dans le Royaume depuis les années 1970 où il emploie près de 1 500 collaborateurs et dispose d’un site industriel à Tanger.

Par ailleurs, selon nos informations, les actionnaires de Safilait ont été accompagnés pour cette opération sur les aspects financiers par Capital Trust et CDG Capital et sur les aspects juridiques par le cabinet Naciri & Associés – Allen & Overy.

29Mai/15

Elysée : Benkirane chez Hollande

(www.infomediaire.ma) – Le président français François Hollande a reçu, vendredi au Palais de l’Elysée, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette audience, Benkirane a indiqué que sa rencontre avec le président français s’est déroulée dans un climat cordial traduisant l’exemplarité des liens forts qui existent entre les 2 pays, ainsi qu’entre les 2 chefs d’Etat, le Roi Mohammed VI et M. Hollande.

L’entretien a été l’occasion d’échanger les vues concernant diverses questions d’intérêt commun, ainsi que d’autres sujets d’ordre régional et international, a-t-il précisé.

Le chef du gouvernement s’est félicité par ailleurs du bilan de la 12ème réunion de Haut-niveau France-Maroc, tenue jeudi à Paris et qui a été sanctionnée par la signature de plusieurs accords couvrant différents domaines de coopération entre les 2 pays.

Le Maroc et la France ont dépassé une période de brouille et sont désormais déterminés à inscrire leur relation dans une vision projetée sur l’avenir, a-t-il dit, soulignant que les liens entre les 2 pays resteront toujours “particuliers et positifs”.

Cette audience s’est déroulée en présence notamment de la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbarka Bouaida et de l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa.

29Mai/15

Fait marquant : Jour férié en Guinée Bissau pour l’arrivée du Roi

(www.infomediaire.ma) – ‘‘En raison de la 1ère visite d’un Roi du Maroc, la journée de jeudi 28 mai a été déclarée chômée et payée en Guinée-Bissau’’, a annoncé le gouvernement guinéen dans un communiqué. ‘‘Nos relations avec le Maroc datent des années 1960.

C’est le Maroc qui a fourni aux combattants du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) les 1ères armes avec lesquelles ils ont lutté contre l’armée coloniale portugaise’’, a affirmé le ministre Guinéen des Affaires Etrangères, Mario Lopez da Rosa.

A noter aussi que, toujours selon Lopes da Rosa, le nombre des accords signés hier avec le Maroc à l’occasion de la visite du Roi Mohammed VI, qui s’est élevé à 16 portant sur divers domaines, est ‘‘inédit’’ pour la Guinée Bissau.