03juin/15

Emissions de gaz à effet de serre : Le Maroc dévoile ses objectifs

(www.infomediaire.ma) – Le Maroc a annoncé, mardi à Skhirat, ses contributions aux efforts de lutte contre le changement climatique (INDC Maroc), qui s’inscrivent dans le cadre des préparatifs pour la participation du Royaume à la Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques COP21, prévue à Paris en décembre 2015.

En vertu de ces contributions, révélées lors d’une conférence nationale, le Maroc s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 32% en 2030 par rapport aux émissions projetées à la même année selon le scénario « cours normal des affaires ».

Cet objectif correspond à une réduction cumulée de 401 Mt éq-CO2 sur la période 2020-2030, en nécessitant un investissement global de l’ordre de 45 milliards de dollars d’ici 2030, dont un montant de 35 milliards de dollars sera sollicité au niveau de l’aide internationale.

En effet, l’objectif de cette Conférence de présentation de la contribution du Maroc aux efforts de lutte contre le changement climatique, est de présenter le projet de l’INDC Maroc et de mobiliser les parties prenantes afin d’assurer une forte adhésion politique autour de ce projet en vue de sa présentation imminente à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).

Intervenant à cette occasion, la ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima El Haite, a indiqué que le Maroc a élaboré ses contributions avec la conviction que les ambitions globales pour contrer les effets du changement climatique, appellent à un engagement conséquent de toutes les parties tant en matière d’atténuation, d’adaptation que de moyens de mise en oeuvre.

Dans ce cadre, la ministre a souligné que pour la réalisation de la contribution du Maroc, un large processus de concertation avec les parties prenantes a été engagé, ajoutant que ce processus a permis de passer en revue les politiques et programmes mis en place par le Maroc pour lutter contre le réchauffement climatique et de définir le niveau d’ambition que la Royaume souhaite adopter dans le cadre de son INDC.

Pour l’envoyé spécial du Président de la République française pour la Protection de la planète, Nicolas Hulot, le Maroc, en annonçant ses contributions, affirme son engagement dans le chantier climatique, malgré sa faible responsabilité dans la situation climatique mondiale.

« Il s’agit d’un signal positif et volontaire adressé par le Maroc, au reste du monde », s’est-il réjoui, précisant que le Royaume est le deuxième pays africain ayant déposé sa contribution en prélude de la conférence de Paris.

Selon Hulot, l’enjeu climatique, n’est pas optionnel, c’est « la pierre angulaire de la dignité humaine et de la justice ».

« La planète peut très bien se passer de l’humanité, mais l’humanité ne peut pas se passer de la planète », a-t-il estimé, ajoutant que la solidarité en matière de protection de la nature est « une condition indispensable à la liberté et à l’épanouissement du genre humain ».

Dans ce cadre, Hulot a invité « l’ensemble des responsables politiques à une responsabilité historique sur la situation climatique ».

En marge de cette conférence, une convention relative à la valorisation énergétique des déchets ménagers a été signée entre Mme El Haite et le président de l’Association professionnelle des cimentiers (APC).

L’objectif de cette convention est de renforcer la mise en œuvre du programme national des déchets ménagers qui vise à valoriser 20 pc de déchets ménagers à l’horizon 2020. La mise en œuvre de cet accord permettra la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 30% à l’horizon 2030.

Ont pris part à cette rencontre, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbarka Bouaida, ainsi que plusieurs personnalités éminentes nationales et internationales, notamment des ambassadeurs, des ministres, des représentants de la commission européenne et des directeurs d’organismes internationaux œuvrant dans le domaine.

02juin/15

Autoroutes : Ramid confirme l’illégalité de l’interception des véhicules

(www.infomediaire.ma) – Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a affirmé ce mardi que l’interception et le contrôle des véhicules contrevenants sur l’autoroute est « inacceptable et illégale », sauf au niveau des stations de péages ou à la sortie de la voie autoroutière.

Le ministre, qui s’exprimait lors de la séance de questions orales à la chambre des représentants, a indiqué que l’article 192 du code de la route stipule qu’il n’est pas autorisé d’intercepter les véhicules sur l’autoroute, sauf au niveau des stations de péages ou à la sortie, car l’arrestation des véhicules sur l’autoroute peut avoir des conséquences désastreuses sur la sécurité des usagers de la voie autoroutière.

02juin/15

Détention préventive : Ramid propose des peines alternatives

(www.infomediaire.ma) – Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a affirmé, ce mardi à Rabat, que son département a proposé, dans le cadre de l’avant-projet du code pénal, des peines alternatives pour réduire les cas de détention préventive.

Le ministre, qui s’exprimait lors de la séance des questions orales à la chambre des représentants, a souligné que ces peines alternatives concernent notamment les travaux d’intérêt général, les amendes quotidiennes et la restriction de certains droits, notant que les cas de récidive et les graves crimes, tels l’exploitation sexuelle des enfants, le trafic de drogue ou la corruption, ne sont pas concernés par ces peines alternatives.

Le ministre compte sur cette mesure, en cours de concertation avec l’ensemble des instances, « pour réduire les cas de détention préventive et corriger certaines dérives ».

Par ailleurs, Ramid a indiqué que son département se penche actuellement sur la modification des lois afférentes à la détention préventive, en l’occurrence le code de la procédure pénale et le code pénal, notant que ces projets comprennent nombre de mesures visant à réduire les cas de ce genre de détention.

S’exprimant sur « la propagation du phénomène du faux témoignage devant les tribunaux », le ministre a indiqué que 374 cas de faux témoignages ont été enregistrés en 2013, notant que les cas avérés sont traités avec fermeté.

Il a cité, dans ce cadre, certaines mesures visant à faire face à ce fléau, comme l’équipement de l’ensemble des tribunaux du Royaume de caméras de surveillance.

02juin/15

Radios marocaines : Medi1 se déploie en Côte d’Ivoire

(www.infomediaire.ma) – Une convention a été signée, mardi à Abidjan, entre Radio Méditerranée Internationale (Medi1) et la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle Ivoirienne (HACA).

Et aux termes de cette convention, la haute autorité de la communication audiovisuelle ivoirienne autorise Radio Méditerranée Internationale à exploiter par voie hertzienne sur le territoire ivoirien, un service de radiodiffusion d’information généraliste à vocation internationale.

Médi1 entame ainsi l’exploitation de ce service par la diffusion des programmes de sa grille Afrique à Abidjan et ses environs sur la fréquence principale 97.2 MHz, assignée par la Haute Autorité de régulation.

02juin/15

Détention préventive : Ramid propose des peines alternatives

(www.infomediaire.ma) – Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a affirmé, ce mardi à Rabat, que son département a proposé, dans le cadre de l’avant-projet du code pénal, des peines alternatives pour réduire les cas de détention préventive.

Le ministre, qui s’exprimait lors de la séance des questions orales à la chambre des représentants, a souligné que ces peines alternatives concernent notamment les travaux d’intérêt général, les amendes quotidiennes et la restriction de certains droits, notant que les cas de récidive et les graves crimes, tels l’exploitation sexuelle des enfants, le trafic de drogue ou la corruption, ne sont pas concernés par ces peines alternatives.

Le ministre compte sur cette mesure, en cours de concertation avec l’ensemble des instances, « pour réduire les cas de détention préventive et corriger certaines dérives ».

Par ailleurs, Ramid a indiqué que son département se penche actuellement sur la modification des lois afférentes à la détention préventive, en l’occurrence le code de la procédure pénale et le code pénal, notant que ces projets comprennent nombre de mesures visant à réduire les cas de ce genre de détention.

S’exprimant sur « la propagation du phénomène du faux témoignage devant les tribunaux », le ministre a indiqué que 374 cas de faux témoignages ont été enregistrés en 2013, notant que les cas avérés sont traités avec fermeté.

Il a cité, dans ce cadre, certaines mesures visant à faire face à ce fléau, comme l’équipement de l’ensemble des tribunaux du Royaume de caméras de surveillance.

02juin/15

Fait marquant : 2 Fémens expulsées du Maroc

(www.infomediaire.ma) – Le Ministère de l’Intérieur a décidé, en application des dispositions de la loi n° 02-03 relative à l’entrée et au séjour des étrangers au Royaume du Maroc, l’expulsion immédiate de deux ressortissantes françaises (O.F.D et D.E.M) accompagnée d’une interdiction d’accéder au territoire national.

Selon un communiqué du ministère parvenu à Infomédiaire Maroc, les intéressées, membres du mouvement Femens, ont été arrêtées par les services de police de l’aéroport international de Rabat Salé suite au tournage de séquences obscènes sur l’esplanade de la Tour Hassan.

Cet acte de provocation constitue une offense inacceptable pour l’ensemble de la société marocaine, dans toutes ses composantes, indique la même source.

02juin/15

Formation professionnelle : Le Maroc lance un projet de 55 MDH à Abidjan

(www.infomediaire.ma) – Le Roi Mohammed VI a procédé, ce mardi à Youpougon à Abidjan, en présence du Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, au lancement des travaux de construction d’un complexe de formation professionnelle dans les métiers du bâtiment et des travaux publics, et de l’hôtellerie et restauration, pour un montant global de 55 millions de dirhams (MDH).

A son arrivée au Centre de perfectionnement aux techniques industrielles (CPTI) de Youpogon, le Roi Mohammed VI a été salué par le ministre ivoirien du Tourisme, le ministre des Ressources Animales et Halieutiques, le ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche maritime, le Maire de Youpogon, les députés de la Commune de Youpogon, le président délégué de la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable, le directeur général de l’Office de la Formation Professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et le PDG du groupe Attijariwafa Bank.

Ce complexe qui sera réalisé sur une superficie d’environ 3 ha, dont 5 740 M2 couverts, dispensera la formation professionnelle spécialisée dans les filières bâtiment et travaux publics, d’une part et celles du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration d’autre part.

Il permettra de répondre aux besoins des opérateurs économiques en ressources humaines qualifiées, renforcer l’employabilité des jeunes et promouvoir leur insertion socioprofessionnelle et assurer l’accompagnement des grands chantiers de développement socioéconomique engagés par la Côte d’Ivoire.

La maitrise d’ouvrage est assurée par la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable, alors que l’assistance technique et la formation seront confiées à l’OFPPT.

Le complexe comprendra 2 filières de formation avec une capacité d’accueil de plus de 1 000 stagiaires, réparties comme suit : 12 cursus relatifs au secteur des BTP offrant une capacité de 600 stagiaires et 9 autres relatifs au secteur du tourisme, hôtellerie et restauration, avec une capacité de 400 stagiaires.

Ce complexe accueillera des jeunes bacheliers ou de niveau baccalauréat, et formera des techniciens de différents niveaux de qualifications : chef de chantier TP, technicien dessinateur en bâtiment, ouvrier qualifié en maçonnerie et plomberie, ouvrier qualifié en menuiserie aluminium, plâtrier, ouvrier spécialisé en électricité.

La formation au sein de ce complexe sera assurée par 28 formateurs, dont 16 pour le BTP et 12  pour le tourisme, hôtellerie et restauration.

Ce complexe assurera également la formation des techniciens spécialisés en agence de voyage, agent de restauration, boulanger- pâtissier, ouvrier qualifié en chocolaterie et confiserie, technicien cuisine et employé d’étage.

Quant aux durées de formation, elles sont d’une à deux années, en fonction des filières de formation choisies.

Ce complexe devra ouvrir ses portes en octobre 2016.

02juin/15

Alerte Sport : Sepp Blatter démissionne

(www.infomediaire.ma) – Sepp Blatter, tout juste réélu à la tête de la FIFA, a annoncé aujourd’hui lors d’une conférence de presse qu’il démissionnait de son poste de président.

‘‘Je me suis représenté car j’estimais que c’était la meilleure option pour l’organisation’’, a déclaré le Suisse.

‘‘Cette élection est terminée mais les défis auxquels doit faire face la FIFA sont encore nombreux. Bien que j’ai un mandat de membre de la FIFA, je ne ressens pas le soutien de la planète football dans sa totalité – les fans, les joueurs, les clubs, les gens qui vivent, respirent et aiment le football autant que nous l’aimons à la FIFA’’.

A noter que, selon le président de la commission d’audit et de conformité de la Fifa, Domenico Scala, la nouvelle élection devrait avoir lieu entre décembre 2015 et mars 2016, les statuts de l’organisation prévoyant un délai minimum de 4 mois. A suivre !

02juin/15

Management : Un Marocain à la tête de McDonald’s France

(www.infomediaire.ma) – Les managers Marocains ont la cote auprès des géants mondiaux en France.

En effet, après Imad Benmoussa chez Coca-Cola France, Nawfal Trabelsi a été nommé récemment directeur général délégué de McDonald’s France.

Ingénieur en télécommunications, Trabelsi débute sa carrière au sein de la division marketing de Procter & Gamble Maroc en 1993 avant de poursuivre sa carrière au sein de Disneyland Paris.

Il rejoint le département marketing de McDonald’s France en 2000 où il franchit les échelons les uns après les autre.

Juste avant sa récente nomination, il était directeur général en charge du marketing, de la communication, du produit, des achats et du design et membre du conseil d’administration de McDonald’s France.