09Fév/16

Maroc : 100 ‘‘électriciens’’ Africains formés à Casablanca

(www.infomediaire.net) – Dans le cadre des relations du Royaume du Maroc et du Japon dans le domaine du renforcement des compétences des ressources humaines dans le continent africain, et conformément aux recommandations issues de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), plusieurs formations dans divers domaines ont été organisées au profit de pays sub-sahariens.

Et c’est dans ce contexte que la 5ème session de formation, et la dernière de ce programme, s’est déroulée au Centre des Sciences et Techniques de l’Electricité (CSTE) de l’ONEE à Casablanca, du 13 janvier au 5 février 2016.

A noter que cette cérémonie vient ainsi clôturer un programme de formation, s’étalant sur 30 mois (2014-2016) et dont a profité une centaine de cadres et techniciens supérieurs issus des entreprises du secteur électrique du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, du Cap vert, des Comores, de la Côte d’Ivoire, du Djibouti, du Gabon, de la Guinée, du Mali de la Mauritanie, du Niger, de la République Centrafricaine, de la République Démocratique du Congo, du Sénégal, du Tchad et du Togo.

09Fév/16

Tunisie : Le déplacement d’Essid au Maroc confirmé

(www.infomediaire.net) – Le chef du gouvernement tunisien, Habib Essid, va se rendre au Maroc du 9 au 11 février, a confirmé une source à la Primature tunisienne.

Hospitalisé à l’hôpital militaire de Tunis depuis le 1er février, suite à un malaise, Habib Essid a repris ses activités officielles ce lundi 8 février.

A noter que sa visite au Maroc, la 1ère en tant que chef de gouvernement, revêt une importance capitale. Elle devra donner un coup de fouet aux relations entre les 2 pays. A suivre !

09Fév/16

Cameroun : Direction Casablanca pour Financia Capital

(www.infomediaire.net) – Financia Capital, 1er Prestataire de Services d’Investissement indépendant en zone CEMAC, annonce l’obtention du statut Casablanca Finance City (CFC) pour son nouveau bureau à Casablanca au Maroc, ‘‘Financiafrica’’.

Et selon son PDG, Serge Yanic NANA, la société camerounaise couvrira à partir de son bureau à Casablanca Finance City aussi bien l’Afrique francophone que l’Afrique Anglophone.

09Fév/16

Nigeria : La fièvre Lassa a déjà fait plus de 100 morts

(www.infomediaire.net) – Une centaine de personnes sont décédées de la fièvre de Lassa au Nigeria depuis la réapparition de cette maladie en novembre 2015, dans ce pays, a annoncé le Centre national de contrôle des maladies (NCDC) dans un communiqué.

Les personnes décédées de cette fièvre hémorragique ont été enregistrées en grande majorité dans la capitale Abuja, à Lagos et dans 14 autres Etats du pays, précise la même source.

09Fév/16

Tunisie : Une clôture de 200 km à la frontière libyenne

(www.infomediaire.net) – La Tunisie construit une clôture de 200 km à sa frontière avec la Libye.

Cette clôture est construite dans le cadre de la menace de pénétration sur le territoire tunisien des militants islamistes, y compris des terroristes du groupe extrémiste Etat islamique.

La Libye est source d’inquiétude depuis bien longtemps, à commencer pour son voisin direct la Tunisie avec qui elle partage plus de 500 km de frontière.

09Fév/16

Côte d’Ivoire : 1er ‘‘Pitch HUB Africa’’ à Abidjan

(www.infomediaire.net) – ‘‘HUB Africa’’, 1er Salon des entrepreneurs et investisseurs d’Afrique, en partenariat avec Maroc Export et avec le soutien de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire, Capdev, BDO, Afrique Challenge, Afineety et Financiny, organise le ‘‘1er Pitch HUB Africa’’, ce vendredi 12 février 2016 à la Chambre de Commerce et d’industrie d’Abidjan.

Quelque 200 entrepreneurs et porteurs de projets sont attendus à ce 1er pitch en terre ivoirienne.

A noter que ‘‘Pitch HUB Africa’’ est une opportunité inouïe qui offre aux entrepreneurs la possibilité de présenter  leur projet d’entreprise devant un jury composé de personnalités et dirigeants du monde de l’entrepreneuriat.

09Fév/16

Afrique du sud : Plus faible récolte sucrière en 21 ans

(www.infomediaire.net) – L’agriculture sud-africaine enchaîne désormais les records, tous plus sinistres les uns que les autres. Dernière contre-performance en date : la campagne sucrière en cours devrait déboucher sur la récolte la plus basse en 21 ans.

Ainsi, pour la saison qui s’achèvera le mois prochain, l’industrie table sur une production de 1,53 million de tonnes, soit un recul de près de 600 000 tonnes par rapport à l’année précédente qui a affiché une récolte de 2,1 millions de tonnes.

La sécheresse, qui affecte toute l’agriculture sud-africaine, reste le principal motif de ce recul.

09Fév/16

Gabon : Le pays récupère ‘‘Smart Africa’’

(www.infomediaire.net) – Le Gabon a pris les rênes du comité d’audit de l’ambitieux programme ‘‘Smart Africa’’, succédant ainsi au Rwanda.

Ce programme, lancé à l’initiative du président rwandais Paul Kagamé en 2014, vise à améliorer la formation des jeunes et le développement du numérique en Afrique.

Ainsi, à travers ‘‘Smart Africa’’, les chefs d’Etat du continent ont adopté les Technologies de l’information et la communication (TIC) pour lutter contre le changement climatique, aborder les problèmes relatifs à l’énergie propre, aux déchets électroniques, à l’urbanisation, à la gestion des catastrophes et aux autres risques.

08Fév/16

Dakhla : Des programmes à plusieurs dizaines de milliards lancés par le Roi

(www.infomediaire.ma) – Le Roi Mohammed VI a présidé, ce lundi à Dakhla, la cérémonie de lancement des programmes de développement des régions Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun et de signature des contrats programmes y afférents.

Ces 2 programmes de développement s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par le Souverain à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte et destiné à assurer l’insertion définitive de ces provinces dans la Patrie unifiée, et à renforcer le rayonnement du Sahara comme centre économique et comme trait d’union entre le Maroc et son prolongement africain.

Ce nouveau modèle de développement des provinces du Sud s’articule autour de quatre principaux axes, à savoir : la création d’une nouvelle dynamique de développement et d’emploi fondée sur des pôles régionaux compétitifs, la réalisation d’un développement global et la valorisation de la dimension culturelle, la consécration d’une gouvernance responsable, la promotion d’un développement durable et l’amélioration de la connectivité nationale et internationale des provinces du Sud.

Le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, qui mobilise une enveloppe budgétaire de 77 milliards de DH (MMDH), place le citoyen au cœur des priorités et prévoit, pour sa mise en œuvre, le recours à des contrats-programmes entre l’Etat et les Régions, où seront définies les obligations de chaque partie.

Au début de la cérémonie de lancement des programmes de développement des régions Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun, le président de la région de Dakhla-Oued Eddahab, Ynja Khattat a prononcé une allocution devant le Roi dans laquelle il a souligné que le nouveau modèle de développement de la région Dakhla-Oued Eddahab nécessite des investissements de l’ordre de 17,75 MMDH, dont 6,6 MMDH alloués par l’Etat. 

Il prévoit, a ajouté Khattat, la réalisation de sept programmes structurants ayant trait à la valorisation des produits de la pêche (1,2 MMDH) et au développement de l’aquaculture (2,8 MMDH) , la construction d’une station de dessalement de l’eau de mer à des fins agricoles d’une capacité de 100.000 m3/jour (1,3 MMDH), la création d’un pôle éco-touristique (581 MDH), la protection des écosystèmes (116 MDH), à travers la revitalisation des forêts locales, la lutte contre la désertification, la mise en place de ceintures vertes, et la conservation de la diversité biologique.

Ces programmes structurants portent également sur la réalisation du port « Dakhla Atlantique » (6 MMDH), le raccordement de la ville de Dakhla au réseau national d’électricité (1,7 MMDH), ainsi que la création d’un musée dédié à la valorisation du patrimoine des provinces du Sud (100 MDH), a poursuivi Khattat.

Le nouveau modèle de développement de la région Dakhla-Oued Eddahab prévoit aussi la réalisation de programmes transversaux de proximité, s’articulant autour de 4 axes principaux : renforcement des infrastructures (électricité, eau potable, assainissement), promotion de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, qualification de l’élément humain, et développement de la culture.

Le président de la région de Guelmim-Oued Noun, Abderrahim Ben Bouaida, a, pour sa part, indiqué que le nouveau modèle de développement de la région Guelmim-Oued Noun nécessite des investissements de l’ordre de 11,93 MMDH, dont 5,5 MMDH alloués par l’Etat.

Et d’ajouter que ce modèle de développement régional est axé sur 8 objectifs principaux : Développement de l’agriculture solidaire (810 MDH),  promotion de l’écotourisme en valorisant le potentiel naturel, culturel et écologique de la région (971 MDH), création d’emplois et appui à l’initiative privée (161 MDH).

Il s’agit également, selon Ben Bouaida, de la promotion des secteurs de l’éducation (412 MDH) et de la santé (531 MDH), du renforcement des infrastructures routières (3,9 MMDH), d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement (1,178 MMDH), et hydrauliques avec des investissements de l’ordre de 1,017 MMDH, dont 800 millions de dirhams pour la construction d’un barrage sur Oued Noun à la Commune rurale Fasek. Il est également question du développement des secteurs de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire (71 MDH), de la valorisation du capital immatériel de la région (132 MDH), et de la protection des écosystèmes (371 MDH).

Le Roi Mohammed VI a, par la suite, présidé la cérémonie de signature de 2 contrats programmes entre l’Etat et les régions de Dakha – Oued Eddahab et Guelmim – Oued Noun.

Le 1er contrat programme relatif au programme de développement de la région Dakhla- Oued Eddahab (2016-2021) a été signé par Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, Mohamed Boussaïd, ministre de l’Economie et des Finances, Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Rachid Benmokhtar Benabdellah, ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres.

Ce contrat programme a également été signé par Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, El Houssaïne Louardi, ministre de la Santé, Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, Mohammed Amine Sbihi, ministre de la Culture, Fatima Merouane, ministre de l’Artisanat, de l’Economie sociale et solidaire, Abdeslam Seddiki, ministre de l’Emploi et des Affaires sociales, et Mohamed Abbou, ministre délégué chargé du Commerce extérieur.

Il a aussi été signé par Abdeladim El Hafi, haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Lamine Benomar, wali de la région de Dakhla – Oued Eddahab, gouverneur de la province d‘Oued Eddahab, Ynja Khattat, Ali Fassi Fihri, directeur général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), Larbi Bencheikh, directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Le second contrat programme relatif au programme de développement de la Région de Guelmim  Oued Noun (2016-2021) a été signé par Mohamed Hassad, Mohamed Boussaïd, Nabil Benabdellah, Aziz Akhannouch, Rachid Benmokhtar Benabdellah, Lahcen Daoudi, Moulay Hafid Elalamy, El Houssaïne Louardi, Lahcen Haddad, Mohammed Amine Sbihi, Fatima Merouane, Abdeslam Seddiki, Mohamed Abbou, Charafat Afilal, ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’eau.

Il a également été signé par Abdeladim El Hafi, Mohamed Benribak, wali de la région de Guelmim – Oued Noun, gouverneur de la province de Guelmim, Abderrahim Ben Bouaida, Ali Fassi Fihri, et Zouhair Mohamed El Aoufir, directeur général de l’Office national des aéroports (ONDA).

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Chef du gouvernement, des présidents des deux Chambres du Parlement, de conseillers de SM le Roi, de membres du gouvernement, d’élus, des chioukhs, des notables des deux régions et de plusieurs hautes personnalités.

08Fév/16

Distinction : La Chambre de Commerce Britannique au Maroc accréditée BCC

(www.infomediaire.ma) – La Chambre de Commerce Britannique au Maroc (CCBM) a obtenu tout récemment l’accréditation de la British Chambers of Commerce (BCC), une 1ère pour une chambre africaine ou arabe.

La CCBM au Maroc rejoint ainsi un réseau regroupant plus de 500 000 entreprises, réparties sur 73 chambres de commerce dont 52 au Royaume-Uni et 21 dans le reste du monde.

Un nouveau statut qui lui permet par la même occasion de garantir à ses membres la même qualité de service que dans les autres chambres du réseau.

A noter que cette accréditation intervient suite à un long processus qui a débuté il y a un an avec la signature d’un protocole de partenariat avec le ‘‘UK Trade &Investment’’, pour la gestion du programme ‘‘Overseas Business Networks Initiative (OBNI)’’ au Maroc, qui qui consiste à mettre en place une plateforme pour accueillir les requêtes des entreprises britanniques intéressées par le marché marocain.

Une action qui s’est traduite par l’ouverture du 1er ‘‘British Business Centre’’ au Maroc avec une équipe de ‘‘trade advisors’’ qualifiée.